Post-hébergement et alternatives à l'hébergement

Présentation

Bien évidemment, la question de l’accès au logement est centrale pour notre secteur. Effectivement, le fait d’être sans logement est le « point d’entrée » dans nos services quelles que soient les raisons qui ont amené les personnes à se retrouver sans un toit pour vivre. Dans un contexte de crise du logement, il nous semble important de soutenir les mécanismes en faveur de l’accès au logement des plus défavorisés (contrôle des loyers, allocations loyers, agences immobilières sociales, logements de transit, habitats accompagnés…) et ce, quelque soit le pouvoir de tutelle en charge de ces matières (fédéral, régional, communautaire, communal). Par ailleurs, nous ne pouvons que constater le manque criant de logements sociaux et plus particulièrement ceux destinés à des familles « très » nombreuses.

Le travail des différents acteurs du secteur se situe à un moment charnière de la vie d’une famille, d’un homme, d’une femme. Ce moment est un tremplin vers une autonomie comme le précisent les décrets et ordonnance. Nous agissons comme un levier permettant, annuellement, à des centaines de familles de (re)trouver un logement, un foyer. Cependant, ce travail nécessite du temps et des moyens en interne des services mais également en externe.

En interne, en fonction des moyens dont disposent les équipes (personnel subsidié, projets pédagogiques spécifiques…), l’objectif est de limiter la durée des séjours voire de proposer directement des alternatives à l’hébergement (ex : passage de la rue au logement sans passer par une structure d’hébergement).
En externe, les équipes multiplient les contacts et les partenariats avec des acteurs du logement principalement (ex : AIS, APL, SISP…) et proposent soit de « prolonger » de manière transitoire l’hébergement dans un lieu plus individualisé, soit d’accompagner les familles quelques mois, le temps de nécessaire à la transmission du relais vers d’autres services sociaux si nécessaire.

« Suivi post-hébergement », « follow up », « housing firts », « habitat solidaire »… Autant de termes pour autant de pratiques de terrain dont certaines ne sont pas ou très peu reconnues. Et où d’autres pratiques dépassent le cadre de travail défini par les décrets et ordonnance du secteur et flirtent avec le secteur du logement, de la santé mentale, du logement public…

Note de synthèse

Télécharger la note de synthèse du groupe de travail initié par l’A.M.A. : 20120321 – GT PHAH – Note de synthese.pdf

 

AMA - A.S.B.L. • Rue des Champs Élysées, 13 - 1050 Bruxelles • Tél & fax : +32 2 513 62 25
Avec le soutien de la COCOF
À propos du site • Réalisation : Mezzotinto • © AMA 2007—2014