skip to Main Content
5b6227f355324d3f13b23ce9

André Antoine: « Les logements publics doivent être une priorité en Brabant wallon ! »

La Jeune Province en manque cruellement et André Antoine tire la sonnette d’alarme

Si le Brabant wallon fait depuis toujours figure de province riche, ce n’est pas pour autant que certains ménages n’ont pas du mal à joindre les deux bouts en fin de mois. Et c’est justement dans ce cadre que les logements publics peuvent permettre à des jeunes et moins jeunes de rester au sein de la Jeune Province.Malheureusement, on ne peut pas dire que l’offre rejoigne la demande. « On compte 3.902 demandes de logements publics et certains attendent depuis plusieurs années, déplore André Antoine, le bourgmestre en titre de Perwez. Au total, on compte 6.718 logements publics disponibles en Brabant wallon, ce qui représente 3,8 % des habitations contre 6,2 % de moyenne en Wallonie ! »

Une carence qui entraîne bien évidemment des problèmes de logement pour de nombreuses personnes. « Ce manque fragilise trois types de personnes, continue André Antoine. Il y a tout d’abord les familles monoparentales qui se retrouvent avec deux enfants à élever et qui sont obligées de vendre leur maison pour s’en sortir, mais pour aller où ensuite ? Il y a également ceux qui veulent quitter papa et maman, mais qui ne peuvent le faire seuls et qui sont obligés de faire des colocations. Enfin, il y a les personnes âgées qui ne sont pas propriétaires de leur bien et qui, quand elles arrivent en fin de bail, perdent leurs repères. Ce n’est pas de la pauvreté mais de la fragilité. Si j’avais un coup de gueule à passer, ce serait celui-là : si les logements publics ne sont pas une priorité, alors ils ne seront accessibles qu’à ceux qui ont une carte de crédit bien fournie ! »

Et de pointer les disparités entre les communes en termes de logements publics. En queue de podium, on retrouve Lasne (2 logements publics), Walhain (11) et Ramillies (12). On notera qu’une commune comme Waterloo en compte 41 et Perwez 86. Enfin, parmi les bons élèves, sur la plus haute marche du podium, on pointera Ottignies-Louvain-la-Neuve et ses 1.347 logements publics, suivie de Nivelles (1.190) et de Tubize (983).

 

J.Br. Publié le jeudi 02 août 2018 à 11h30 – Mis à jour le jeudi 02 août 2018 à 11h30

http://www.dhnet.be/regions/brabant/andre-antoine-les-logements-publics-doivent-etre-une-priorite-en-brabant-wallon-5b6227f455324d3f13b23cea

mattis Curabitur et, vulputate, justo venenatis in facilisis quis, commodo Praesent Back To Top
X