skip to Main Content
Bandeau-Sendinblue-Journée-d’études-08-décembre-2020
En Wallonie, de nombreux services et projets travaillent, au quotidien, pour venir en aide aux personnes en grande précarité et sans abri.
Du travail de rue à l’accueil de jour, de l’abri de nuit aux maisons d’accueil et de vie communautaire, tous ces services offrent de multiples réponses aux besoins des personnes. Pour autant, la lutte contre le sans-abrisme semble plus que jamais d’actualité !
Les services d’aide aux sans-abri sont-ils suffisants pour répondre aux besoins variés des publics?  Comment améliorer les politiques de prévention ? Quelles solutions durables, y compris en termes de logement, sont envisagées ?  Qu’en est-il de la pauvreté dans les zones rurales ?  En résumé : Et si les services d’aide aux sans-abri n’existaient pas ?
08 décembre 2020

Nous étions plus de 60 participant.e.s à notre visioconférence !

Un grand merci à toutes et tous pour ces échanges constructifs !

Grégory Pattyn, directeur de la Source

08 décembre 2020 (6)

Jean-Luc Breda, directeur du Service d'Entraide Familiale

08 décembre 2020 (7)

Patricia Vansnick, directrice de l'ASBL les Trois Portes

08 décembre 2020 (2)

Lors de cette matinée, les administrateurs wallons de l’AMA ont souhaité interpeller les représentantes de la Ministre Morreale sur différentes thématiques liées à la lutte contre le sans-abrisme. De part leurs expériences professionnelles et leurs réalités de terrain, ils ont pu notamment mettre en avant la nécessité de mettre en place une approche transversale et coordonnée de la lutte contre le sans-abrisme. Ce constat repose sur des expériences concrètes que les services rencontrent au quotidien.

En effet, la complexité des problématiques et les besoins multiples des personnes sans-abri demandent des collaborations renforcées entre les services et d’autres secteurs concernés que ce soit au niveau du logement, de la santé, de la santé mentale ou encore de l’aide à la jeunesse…

De même, une plus grande coordination à différents niveaux entre les services eux-même permettraient de répondre au mieux aux problématiques et aux besoins rencontrés sur le terrain.

A cela s’ajoute également la reconnaissance de projets innovants qui ont fait leurs preuves et méritent de devenir structurels.

Par ailleurs, la question de l’accès et de l’accompagnement en logement reste au cœur de la lutte contre le sans-abrisme et, en tant que telle, mérite d’être renforcé.

Autrement dit, transversalité, coordination, innovation, prévention et sortie du sans-abrisme : tels sont les axes autour desquels le secteur veut s’engager pour les années à venir.

Retrouvez les interventions complètes des administrateurs wallons ci-après :

Interventions

Kristel Karler, conseillère politique de l'action sociale

08 décembre 2020 (9)

Thérèse Legros, conseillère en droits des femmes

08 décembre 2020 (11)

Les deux représentantes de la Ministre Christie Morreale, Kristel Karler, conseillère politique de l’action sociale, et Thérèse Legros, conseillère politique des droits femmes, ont pu rappeler les ambitions du gouvernement wallon pour cette législature :

  • Une plus grande transversalité et une meilleure concertation dans les décisions politiques  : santé, santé mentale, logement, aide à la jeunesse
  • Une stratégie coordonnée de sortie du sans-abrisme
  • La reconnaissance des services d’accueil de jour
  • Renforcer les capacités d’accueil pour les victimes de violences conjugales
  • Un renforcement du Housing first et des capteurs logement
  • La création de relais sociaux en Brabant wallon et au Luxembourg

 

Christine Mahy, secrétaire générale et politique du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, nous a fait l’honneur de conclure cette matinée d’échange centrée sur la lutte contre le sans-abrisme.

Back To Top
X