skip to Main Content

Mettre fin au sans-abrisme est possible

Le sans-abrisme n’est pas une fatalité.  Des moyens concrets peuvent être mis en place, de manière préventive, pour que personne n’aie a vivre, un jour, une situation de mal logement ou d’absence de logement.

Pour cela, il faut une convergence de volontés politiques car les problématiques rencontrées par les personnes sans abri concernent un ensemble d’acteurs.trices à tous les niveaux de pouvoirs : économique, social, santé, logement, emploi, éducation et scolarité…

L’AMA revendique depuis de nombreuses années que la lutte contre le sans-abrisme et le mal logement devienne une priorité des Gouvernements fédéraux et régionaux ainsi que de l’ensemble des entités fédérées.

Dans ce cadre, nous saluons les récents engagements tels que :

  • 2014 : L’accord de coopération concernant le sans-abrisme et l’absence de chez-soi est conclu par toutes les entités fédérées belges
  • 2021 : La stratégie coordonnée de sortie du sans-abrisme du Gouvernement wallon
  • 2021 : La déclaration de Lisbonne qui engage la Belgique et les autres Etats membres de l’UE à mettre fin au sans-abrisme d’ici 2030
  • 2021 : La charte « fin du sans-abrisme » est signée à l’unanimité par le Conseil Communal de la Ville de Namur
Back To Top
X