skip to Main Content
bandeau-prévention-stress-vicariant

Travailler, être en contact, accompagner et écouter de manière régulière des personnes qui ont été victimes de violences peut représenter une lourde charge émotionnelle pour les intervenant·e·s des métiers de la relation d’aide.

Le concept de « trauma vicariant » – ou encore appelé : « trauma par procuration » « stress traumatique secondaire » – est un processus de modification profonde de l’identité-même des intervenant·es psychosociaux·ales qui sont en contact régulier avec des personnes psychotraumatisées. Témoin du traumatisme de ses bénéficiaires, l’intervenant·e qui souffre du stress vicariant (pouvant aller jusqu’au trauma vicariant) voit alors tout son cadre se modifier, sans toujours se rendre bien compte des raisons : son identité, sa vision du monde, ses ressources, son estime de soi. A travers les histoires tragiques qu’elle/il entend régulièrement ; elle/il intègre de nouvelles réalités ; elle/il peut avoir du mal à garder un sentiment d’espoir, garder une estime d’elle/de lui positive ou encore peut de plus en plus difficilement prendre soin de d’elle/de lui. Par ailleurs, c’est le système sensoriel de l’intervenant·e qui peut être touché par cette identification profonde envers l’autre et celle-ci/celui-ci peut alors présenter des cauchemars, des douleurs, des flash-back, tout comme sa/son bénéficiaire. L’empathie peut alors se révéler être une arme à double tranchant…

Faisant partie des risques psycho-sociaux des métiers de la relation d’aide, les institutions ont dès lors une responsabilité à prévenir structurellement l’apparition de ce type de stress – normal, collectif et non pathologique.

La formation proposée poursuit un double objectif :

  • comprendre les mécanismes du stress vicariant
  • permettre aux participant·e·s de réfléchir à des ressources (individuelles et collectives) pour en atténuer les risques

La méthodologie préconisée par les formatrices est une alternance d’apports théoriques et de situations pratiques.  Une vigilance toute particulière sera accordée à la participation active des personnes inscrites et ce dans un cadre sécurisant et respectueux.

Formatrices

Deux formatrices du Collectif OXO :

Frédérique Bribosia : enseignante en travail social (Département Social Cardijn de la HELHa) et formatrice / superviseuse d’équipe auprès du CeRSO HELHa.

Lauraline Michel : travailleuse et formatrice dans les domaines de la prévention du stress vicariant, des violences basées sur le genre & les violences faites aux femmes, et la prévention des violences sur le lieu de travail, incluant la question de l’accompagnement d’employées victimes de violences conjugales.

Participant∙es

Travailleur·euse·s secteur sans-abri.

Quand et où?

1 journée : Le vendredi 6 octobre 2023 de 9h30 à 16h30 dans Salle A Tout de la Maison de quartier Malibran à Bruxelles (10 rue de la Digue, 1050 Ixelles)

Comment s'inscrire ?

En remplissant le formulaire en ligne. Le prix est de 60€ par participant∙e (membres) et 90€ (non membres). Vous recevrez les informations concernant le paiement (numéro de compte de l’AMA et communication structurée) lors de votre procédure d’inscription.

 

Back To Top
X