Skip to content

À la rue après 15 nuitées à l’abri de nuit?

Une ASBL montoise de soutien aux publics précarisés fait polémique suite à une publication choc, partiellement inexacte. Le président s’explique.

Après 15 jours passés à l’abri de nuit, un SDF doit retourner à la rue et n’a plus droit à l’hébergement collectif durant un mois. C’est ce qu’affirme une publication Facebook des Anges de Mons, une ASBL active auprès du public précarisé. Cette publication suscite le débat et excède les autorités communales.

«La réalité est toute autre», indique la Ville de Mons dans un communiqué. Certes, il existe une limite de 15 nuits, validée par la Région wallonne et le Conseil de l’Action sociale. «L’objectif d’un abri de nuit est de sortir ses usagers de leur situation de sans abri en trouvant la solution la plus adaptée à leur situation.» Pour que ce travail soit le plus proactif possible et que la collaboration soit maximale, cette limite a été validée.

Lire la suite

Source :

15-07-2021 à 14:35 – Ugo Petropoulos – L’Avenir

L’ASBL AMA

Créée en mai 1968, la Fédération des maisons d’accueil et des services d’aide aux sans-abri (AMA) fédère des institutions assurant l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement d’adultes et de familles en difficultés psychosociales mais aussi des personnes morales ou physiques actives dans le domaine de l’aide et de l’accueil de personnes en grande précarité sociale.

NOUS SUIVRE SUR LES RÉSEAUX :

  

BRUXELLES

13 Rue des Champs Élysées – 1050 Bruxelles

NAMUR

Rue de Bomel 154 – 4000 Namur

AVEC LE SOUTIEN DE

Back To Top