skip to Main Content

Action pour l’élimination des violences faites aux femmes

Le 25 novembre marque la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. A Tournai, à l’initiative de l’association «Vie Féminine », animatrices et bénévoles ont, sur la place De le Pasture renommée Place de la fontaine des droits des femmes, énuméré les noms des 33 femmes mortes en Belgique, victimes de l’ultime forme de violence. Elles s’appelleraient Rita, Caroline, Nicole, Sabrina, Eleonore…elles vivaient en Flandres, en Wallonie ou à Bruxelles, elles avaient 20 ou 60 ans et étaient originaires de différentes classes sociales. Elles ont en commun d’être mortes sous les coups d’un mari, un ex, un inconnu. Dire leur noms, c’est les reconnaître. Aujourd’hui, la violence à l’égard des femmes et des filles constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues, les plus persistantes et les plus dévastatrices dans le monde. Elle demeure également l’une des moins signalées en raison de l’impunité, du silence, de la stigmatisation et du sentiment de honte qui l’entourent. A.O

 

https://www.notele.be/it9-media61629-action-pour-l-elimination-des-violences-faites-aux-femmes.html

quis, ut Aenean elit. accumsan ut commodo Aliquam ipsum Lorem mattis vulputate, Back To Top
X