skip to Main Content

Avec ce froid, ce sans-abri ne parvient plus à rester dehors, même une heure: « Impossible. On a vite très froid… Je conseille aux SDF de bouger »

Par ce froid glacial, impossible de passer toute la journée en rue. On pense évidemment aux SDF. Des abris de jour sont ouverts pour les accueillir. C’est le cas à Jambes où Sébastien Prophète s’est rendu pour le RTL info 13 heures.

80 repas ont été servis ce midi à des personnes, dont certains sans-abris. Cet abri de jour est ouvert depuis 6h30 ce matin, heure à laquelle des petits déjeuners ont été servis. C’est aussi l’heure à laquelle ferment les abris de nuit de la région.

D’après le responsable de cette structure d’accueil, l’affluence est relativement important en ce moment, en raison des températures  souvent négatives ou presque, de jour comme de nuit.

« En ce moment, il fait, ici à Namur, -2 degrés à l’extérieur, signale Sébastien Prophète. C’est une période de l’année très compliquée, très difficile à vivre pour les sans-abris ».

« J’ai essayé de faire une quête… »

L’un d’eux, Alain Baeyens, l’a d’ailleurs confié dans le RTL info 13 heures. « C’est plus dur maintenant. L’été, moi je dors dehors, je trouve toujours des endroits », explique-t-il.

Pour lui, dormir dehors ou même y passer sa journée est inconcevable. « Impossible, lance-t-il. Hier, j’ai essayé vers 15 heures de faire une quête. Sur une heure on a vite très froid. Donc je conseille aux SDF de bouger. »

Sur le territoire de la ville de Namur, il y a très exactement 63 places de disponibles ans des abris de nuit. Et la nuit dernière,  56 étaient occupées. Depuis le déclenchement du plan hiver le 1er novembre dernier, le nombre de places a toujours été suffisant à Namur. Mais les équipes restent vigilantes cette semaine, et en cas de besoin, un hôtel de la région propose aux sans-abris  des chambres si le besoin de fait sentir.

Donec Lorem commodo Curabitur suscipit ut Back To Top
X