skip to Main Content

Décès de deux sans-abri: l’ouverture des centres hivernaux pas avancée à Bruxelles

Malgré le décès de deux femmes sans domicile fixe après le premier pic hivernal, l’ouverture des centres hivernaux du Samusocial à Bruxelles dans le cadre du plan hiver ne sera pas avancée. Il reste encore assez de places dans les centres actuellement et personne n’a été refusé, déclare-t-on au cabinet du ministre bruxellois de l’Aide aux Personnes, Pascal Smet (SP.A).

«  Le plan hiver débute le 15 novembre et compte à nouveau plus de 1.000 places. Il existe également un centre ouvert toute l’année. Il reste encore des places disponibles. Hier soir, il y avait toujours des places et personne n’a été refusé  », explique le porte-parole du ministre Smet, Mathias Dobbels.

500 places disponibles toute l’année, 1.000 en hiver

Tout au long de l’année, environ 500 places sont disponibles pour les sans-abri. Pendant le plan d’hiver, ce nombre est étendu à plus de 1.000 places. L’ouverture des différents centres se fait par phases, en fonction de la demande.

Le premier pic hivernal a fait deux victimes ces derniers jours. Lundi matin, le corps sans vie d’une femme sans domicile fixe a été retrouvé à Schaerbeek. Le médecin légiste a déterminé qu’elle était morte d’hypothermie. Mardi matin, le corps inanimé d’une autre sans-abri a été découvert à Bruxelles. Le médecin légiste n’a pas encore déterminé la cause du décès, mais on soupçonne ici aussi une mort par hypothermie

 

adipiscing sit sem, leo. commodo velit, non ultricies facilisis sed Back To Top
X