skip to Main Content
Presse 1 680×380

La classe moyenne inférieure va-t-elle se retrouver à la rue ? Les abris de nuit pour SDF le craignent

La crise continue à faire des dégâts. Au point que certaines personnes se retrouvent aux portes de la rue, même avec un emploi. Une crainte majeure pour les abris.

Le froid n’est pas encore totalement tombé. Mais depuis plusieurs semaines, les quinze abris de nuit wallons se démènent pour être prêts pour le jour où le mercure chutera. À Arlon, la literie est prête. Les sanitaires sont récurés. Les dernières chaises sont assemblées. Mais avant même l’ouverture, les craintes sont nombreuses. « Nos murs ne sont pas extensibles. Nous pouvons accueillir chaque nuit seize hommes et six femmes. Déjà en temps normal ce n’est pas simple. Mais avec cette crise, nous craignons devoir accueillir un

Source: moustique.be – publié le jeudi 20/10/2022

Lire l’article

Back To Top
X