skip to Main Content
 MG 8511

Lancement du Relais social intercommunal du Brabant wallon

Ce 18 octobre, l’ensemble des partenaires du Relais social du Brabant wallon se sont réunis lors d’une première assemblée générale afin de mettre en place cette nouvelle structure sur le territoire.

La Province était la dernière dépourvue d’un Relais social ; le Luxembourg vient d’inaugurer le leur il y a peu. Ces deux Relais sociaux s’ajoutent aux sept autres déjà en place en Wallonie, dont le plus ancien a été lancé à Charleroi en 2001.

Fruit d’un travail de plusieurs années, soutenu par la Région wallonne et la Province, la mise en place du Relais social se concrétise enfin et devrait devenir un élément clé dans la lutte contre la pauvreté sur le territoire.

La mission première d’un Relais social est de coordonner les services œuvrant dans la lutte contre la grande précarité (notamment les personnes sans logement ou en logement inadéquat). En encourageant les partenariats et les connexions entre les secteurs, le Relais social se donne pour objectif de faciliter les prises en charge des personnes en situation de précarité selon leurs besoins et de les accompagner vers des processus de réinsertion adéquat. Par sa spécificité territoriale, le Relais social du Brabant wallon se devra d’être innovant dans son approche car sa réalité territoriale diffère de celles des grandes villes wallonnes. Le Relais social devra également être un acteur clé dans l’élaboration de nouveaux projets et la recherche de fonds pour répondre aux nombreux besoins du secteur.

Ce ne sont donc pas moins d’une trentaine de partenaires à la fois publics et associatifs qui se sont réunis ce lundi pour officialiser cette nouvelle structure. Au niveau du secteur public se retrouvent des C.P.A.S et des Villes. L’objectif était d’avoir des partenaires clés, concernés par des publics en grande précarité, mais aussi d’avoir une répartition géographique pour toucher l’ensemble du territoire du Brabant wallon. Au niveau du monde associatif, le défi était de trouver des partenaires appartenant à des secteurs très divers. Ce réseau va donc, notamment, rassembler des opérateurs en lien avec le logement, de l’aide alimentaire, de l’hébergement (maisons d’accueil), de la santé (notamment la Clinique Saint-Pierre et les maisons médicales) et de la santé mentale mais aussi des partenaires mettant en place des lieux d’accueil de jour ou développant des accompagnements pour des publics spécifiques (personnes en lien avec la prostitution, sortants de prison, migrants en transit, etc.). La liste est longue et non exhaustive mais cette diversité d’acteurs montre l’intérêt du projet auprès des partenaires et la force qu’on souhaite donner à ce réseau.

Il reviendra aux différents partenaires impliqués de dresser les priorités et les actions menées en 2022. Une demande auprès la Région wallonne va être prochainement introduite afin d’obtenir les subsides nécessaires au fonctionnement de l’ASBL et qu’une équipe soit engagée dès janvier 2022.

La nouvelle structure lance également un appel à tous les services intéressés de se joindre au réseau. En effet, le Relais social dispose d’une charte permettant de rallier facilement de nouveau partenaire.

Contact : Maëlle Dewaele, chargée de projets pour la mise en place du Relais social Brabant wallon.

Back To Top
X