Skip to content

Chargé.e de projet – étude recherche-action

CONTEXTE

Face à la montée des situations de violence sur ses bénéficiaires et en ricochet sur ses équipes, le secteur du sans-abrisme partage un sentiment d’impuissance, tout en gardant la volonté ferme de trouver les moyens les plus adéquats de continuer sa mission dans des conditions dignes et sereines pour les publics et les professionnel·les.
A court terme, le secteur s’est tourné vers les pouvoirs publics pour une aide d’urgence, mais, à plus long terme, veut aller plus loin, et participer à l’élaboration de réponses adéquates, intersectorielles (secteurs du social-santé) et durables à la problématique. A cet effet, des fonds ont été obtenus afin de financer une recherche-action sur la problématique.

La recherche-action sera un processus de travail collaboratif dont l’objectif sera de :

  • Baliser les violences : les objectiver, les circonscrire, les comprendre et analyser leurs conséquences sur les acteurs (du secteur mais aussi d’autres institutions concernées comme les services de prévention des communes ou les CPAS)
  • Réaliser des analyses et mettre au point des recommandations concrètes conjoncturelles et structurelles qui pourraient déboucher sur la mise en place de dispositifs pilotes visant à améliorer l’accompagnement des publics et situations en lien avec une ou plusieurs formes de violences.

Ce projet s’inscrirait résolument dans une perspective régionale, visant aussi à sortir de la territorialisation de la thématique.

A cet effet, le secteur est à la recherche d’un.e chargé.e projets.

OBJECTIFS DE LA MISSION DU.DE LA CHARGE.E DE PROJETS

Le.a chargé.de projets aura pour mission :

  • la coordination de l’ensemble du processus, incluant la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes :
    • travail entre associations, incluant des travailleurs et travailleuses de première ligne, lors de mises au vert, pour partager les expériences de chacun et chacune et en retirer les éléments communs et divergents ;
    • comité de pilotage qui représentera les organisations signataires et inclura un·e ou plusieurs académiques ;
    • groupe de travail composé d’experts et expertes du vécu ainsi que d’usagers et usagères permettant de faire remonter le point de vue des personnes concernées ;
    • moments d’échanges avec des institutions telles que les CPAS, des représentant·es de comités de quartier, des commerces, etc.
  • le pilotage des différentes étapes de travail ;
  • la rédaction d’un rapport final.

Le ou la chargé.e de projet assumera les tâches suivantes :

  • collecte des constats liés aux violences via une revue de littérature, un recueil de témoignages d’expert.e.s du vécu et l’organisation de rencontres bilatérales d’acteurs associatifs, académiques, politiques et institutionnels des secteurs action sociale, pauvreté, sans-abrisme, santé mentale, jeunesse, etc.
  • collaboration avec les organisations membres du comité de pilotage
  • rédaction d’une note d’intention présentant une liste de recommandations et pistes d’actions adressées tant aux acteurs de terrain du social qu’aux autorités publiques et politiques
  • coordination et animation des différents groupes de travail (composés des travailleurs et usagers des associations participantes) et focus groupe, en vue de récolter le contenu nécessaire pour le rapport final
  • organisation d’actions de communication/vulgarisation des résultats de la recherche-action

En complément des étapes précédentes :

  • compilation d’une documentation sur la mise en œuvre du projet
  • étroite collaboration avec les secteurs à mobiliser autour du projet (terrain, politiques, usager.ère.s, médias, etc.)
  • création des liens avec les pouvoirs subsidiants sur le contenu et les orientations du projet
  • communication vers les différentes parties prenantes (en ce compris les pouvoirs subsidiants) des orientations et résultats du projet, à plusieurs stades de son avancement
  • veiller à la bonne mise en œuvre du budget dédié au projet et piloter le rapport final de mission
  • le cas échéant, assurer la prolongation du projet au-delà de la recherche-action

PROFIL RECHERCHÉ :

  • 4-5 ans d’expériences en tant que chargé·e de projet/mission
  • avoir, idéalement, une expérience de travail dans le secteur du sans-abrisme
  • avoir, idéalement, une expérience de recherche et/ou fonction de rédaction
  • avoir une compréhension et une vision globale des enjeux sociétaux liés aux questions de précarité, de pauvreté et d’exclusion
  • la connaissance des principaux acteurs des secteurs du social est un atout
  • disposer d’un bon esprit d’analyse et de synthèse
  • avoir le sens de l’innovation, être créatif·ve
  • savoir travailler en réseau et être à l’aise avec les processus de co-construction (intelligence collective)
  • être à l’aise avec les techniques d’animation de réunion et avec la prise de parole en public
  • maîtriser les techniques de négociation, savoir dégager rapidement des accords
  • être bilingue FR/NL est un atout
  • libre immédiatement

CONDITIONS

Contrat à durée déterminée démarrant dès que possible en janvier 2024 (avec possibilité de prolongation en fonction des financements complémentaires qui pourraient être trouvés en cours de mission)
Rémunération : selon les barèmes en vigueur (barème 2 de la CCT 319.02)
Lieu de travail : Bruxelles
Horaire : 37h/semaine en journée

Envoyer une lettre de motivation accompagnée d’un CV détaillé par mail à l’intention de Marie Sadzot, co-responsable RH à recrutement@ilot.be – date limite pour les candidatures : 10/01/2024

La réception des candidatures se fera au niveau de L’Ilot, l’AMA restant responsable pour toutes les questions financières et contractuelles

L’ASBL AMA

Créée en mai 1968, la Fédération des maisons d’accueil et des services d’aide aux sans-abri (AMA) fédère des institutions assurant l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement d’adultes et de familles en difficultés psychosociales mais aussi des personnes morales ou physiques actives dans le domaine de l’aide et de l’accueil de personnes en grande précarité sociale.

NOUS SUIVRE SUR LES RÉSEAUX :

  

BRUXELLES

13 Rue des Champs Élysées – 1050 Bruxelles

NAMUR

Rue de Bomel 154 – 4000 Namur

AVEC LE SOUTIEN DE

Back To Top