skip to Main Content

On déconstruit trois idées reçues sur les SDF

Le Relais social les déconstruit, et c’est toujours bon à savoir ou à rappeler.
Tous les mendiants sont sans domicile fixe, l’allocation des sans-abri leur permet de vivre plus confortablement que s’ils étaient en logement ou encore, les sans-papiers sont mieux aidés que les SDF : ces trois préjugés de la vie courante méritent d’être déconstruits. À l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère ce jeudi 17 octobre, le Relais social de Charleroi se pique au jeu du fact checking .

Les mendiants sont tous SDF

Tous les mancheurs n’auraient-ils donc pas d’adresse ? « Rien n’est plus faux que cette affirmation », selon Laurent Ciaccia qui s’occupe de remettre des personnes en logement. Pourtant, c’est une croyance largement répandue. Les contre-exemples sont nombreux. « C’est que les locataires précaires n’ont plus grand-chose en poche lorsqu’ils ont payé le loyer et les charges » , poursuit le travailleur social.

Les SDF ont assez d’aides pour vivre

Au taux isolé, le revenu d’intégration s’élève à 928 euros. Retranchez-en 600 à 650 d’obligations mensuelles, il ne subsiste pas de quoi améliorer l’ordinaire. Eddy (prénom d’emprunt) qui a connu la rue pendant trois ans en fait la douloureuse expérience. Il vient de se réinstaller dans un petit flat au centre de Charleroi après avoir habité… un garage, et avant cela, dormi çà et là sur l’espace public. Sa précédente situation n’était pas plus enviable car non, il insiste, on ne roule pas sur l’or quand on a moins de mille euros pour passer un mois complet à l’extérieur. « En rue, tout coûte cher et se paie. Du moins si tu as fait le choix de ne plus fréquenter les structures agréées. Pour aller aux toilettes dans un café par exemple, tu dois y boire un verre ou l’accès t’est refusé. La nuit, il arrive qu’on te vole tes chaussures ou une partie de tes vêtements et quand tu vas prendre une douche chez une connaissance, tu lui donnes un petit quelque chose pour le dédommager. L’été, aucun des produits frais que tu achètes ne peut être conservé car tu n’as pas de frigo. Du coup, tu dois jeter ce que tu n’as pas mangé… »

Les Sans-papiers sont plus aidés que les SDF

Enfin, troisième et dernier cliché : les sans-papiers seraient aidés davantage que les SDF. Là encore, c’est faux. « Les personnes en séjour illégal en Belgique n’ont droit qu’à une seule chose : l’aide médicale urgente. Ils ne bénéficient d’aucun revenu d’intégration et vivent, survivent plutôt, dans la clandestinité. »

Pour Laurent Ciaccia, il faut en finir avec les poncifs et les préjugés.

Source: DH.be –

https://www.dhnet.be/regions/charleroi/on-deconstruit-trois-idees-recues-sur-les-sdf-5da776dd9978e218e3432183

efficitur. venenatis, pulvinar fringilla elementum elit. nunc Aenean sed libero. Back To Top
X