skip to Main Content

Le ministre Steven Vandeput est clair: pas de solution pour les sans-abri à Tournai

Paul-Olivier Delannois a interpellé mercredi dernier le ministre de la Défense, Steven Vandeput, à propos de la possibilité d’accueillir les sans-abri dans une partie de la caserne Saint-Jean durant l’hiver prochain. Finalement, rien ne serait fait pour les accueillir.

Le sans-abri ont déjà été accueillis à la caserne.

Depuis des années, la Défense met à disposition de la ville de Tournai la caserne Saint-Jean, et notamment le bloc BM9, pour l’accueil des personnes sans abri de la région, durant la nuit, en saison hivernale. Depuis l’année dernière, la caserne ayant été réquisitionnée par Fedasil pour accueillir les candidats réfugiés, elle n’est plus en mesure d’héberger les sans-abri. Le député Paul-Olivier Delannois a déjà questionné plusieurs fois le ministre Vandeput à ce sujet afin de trouver des solutions pérennes. «  Durant la crise migratoire, en été 2015, le gouvernement avait promis d’assurer une solution alternative pour l’accueil des sans domicile fixe. La Défense nationale avait en effet promis que les SDF pourraient continuer à être hébergés à la caserne Saint-Jean à la suite d’échanges qu’elle avait eus avec le Relais social urbain de Tournai  ». Le 6 octobre 2015, le gouvernement, par les voix des Secrétaires d’Etat, Théo Francken et Elke Sleurs, assuraient que la problématique de l’hébergement des SDF à Tournai pour le Plan grand froid était à son agenda. La note du conseil des ministres du 7 août 2015 l’atteste en indiquant très clairement qu’une solution à cet égard serait cherchée entre votre cabinet et ceux de Mme Sleurs et M. Francken. «  Or, force est de constater que, pour l’hiver dernier et cet hiver-ci, aucune aide logistique ou matérielle n’est venue du gouvernement. Tournai a donc dû prendre les devants avec l’aide du CPAS qui a fourni un bâtiment permettant l’accueil des sans- abri. Malheureusement, cette solution n’est que temporaire. En effet, le bâtiment est aujourd’hui vendu dans le cadre de la restructuration du Centre hospitalier de Wallonie picarde et ne sera plus utilisable pour le Plan grand froid dès l’année prochaine  ».

Le roi des problèmes

Après une réunion qui s’est tenue à Tournai en septembre dernier avec différentes parties prenantes du dossier une solution pérenne a pu être dégagée pour assurer la mise en place du plan « grand froid » à Tournai dans les années à venir. Il consiste en l’utilisation d’une ancienne chapelle située au sein de la caserne Saint-Jean. Ce bâtiment n’est employé ni par l’armée ni par FEDASIL. Sa mise en conformité semble constituer une solution tout à fait durable pour l’accueil des sans-abri. Enfin, tout ça est à mettre au passé puisque le ministre a été clair : «  Vous savez très bien que mon département apporte son aide quand il le peut, en fonction d’accords précis avec les pouvoirs locaux. Cela dit, tant que le gouvernement n’a pas pris de décision quant à l’implantation géographique des quartiers, je préfère ne pas me prononcer sur l’affectation éventuelle d’une partie de la caserne Saint-Jean aux fins d’héberger des sans-abri. En tout cas, elle ne sera pas utilisée en ce sens d’une façon permanente  ».

Paul-Olivier Delannois aura nénamoins appris quelque chose de sa question parlementaire. «  Je sais maintenant que votre gouvernement est le roi dans la création de problèmes à Tournai sans jamais trouver de solution  ».

mi, ut quis tristique venenatis, fringilla risus ut nunc luctus Donec neque. Back To Top
X