skip to Main Content

Dour : Les nouveaux bancs ne sont pas anti-sdf

Le design épuré du mobilier urbain installé à Wihéries, un village habituellement paisible, crée la polémique sur les réseaux sociaux.

C’est un débat passionné et tendu qui se déroule sur la toile depuis quelques jours, sur l’entité de Dour. Le cliché d’un banc en construction à Wihéries émeut beaucoup d’internautes dans le groupe citoyen « Ça s’passe à Dour« . La cause ? Certaines personnes estiment que l’infrastructure, de par son concept original, serait un banc « anti-SDF », ces dispositifs vivement et légitimement critiqués qui empêchent les sans-abri de s’y installer la nuit.

Directement visé, le bourgmestre en titre de Dour se défend des accusations de manquement de bienveillance. « Selon la logique développée par certains, il faudrait concevoir des bancs pour les SDF ? », réagit Carlo Di Antonio sur Facebook. « Lorsqu’un cas se présente, ce qui est heureusement extrêmement rare, on ne le laisse pas sur un banc et on lui trouve une solution. Nous avons des logements d’urgence et maisons d’accueil proches. »

Cette infrastructure est réalisée dans le cadre de l’épineux dossier de rénovation du coeur de village de Wihéries. « C’est un dossier auquel nous tenions beaucoup », confie Vincent Loiseau, bourgmestre de Dour faisant fonction. « Il était important pour notre équipe de rénover ce village en proposant des espaces publics de qualité avec du mobilier urbain au design épuré, léger, facile d’entretien et provenant d’entreprises wallonnes. Bref un projet ambitieux et esthétique (notion il est vrai subjective) pour les Wihérisien(ne)s. Ce banc n’a rien d’un banc anti-sdf. »

Un mobilier urbain qui a été révélé aux habitants du village lors des réunions citoyennes de présentation du dossier. « Il n’a jamais fait l’objet de la moindre polémique car elle n’a pas lieu d’être. »

Et l’actuel bourgmestre faisant fonction de rappeler le travail du personnel social de l’administration communale. « Notre équipe n’aborde pas la triste réalité des sans-abris par son choix de mobilier urbain ! Nos services sociaux (CPAS-PCS) travaillent ensemble pour trouver de vraies solutions aux problèmes multiples auxquels sont malheureusement confrontés les sans-abris. Ce travail se fait dans l’ombre, en collaboration avec les services de santé mentale et divers partenariats sont bien établis. Bref, dans notre commune, nous sommes (et resterons) à des années lumières des bancs anti-SDF. »

Source: DH.be – Publié le mercredi 27 mars 2019

https://www.dhnet.be/regions/mons/borinage/dour-les-nouveaux-bancs-ne-sont-pas-anti-sdf-5c9b7b1f9978e263331fbc6f

mattis Lorem Sed id, suscipit commodo Back To Top
X