skip to Main Content
Presse

Les problèmes de logement touchent en particulier les femmes* (carte blanche)

L’inégalité genrée de l’accès au logement. Il est difficile d’accéder à un logement décent pour une majorité de la population mais pour les femmes* c’est pire.

Les femmes* racisées, les femmes* seules qui ont la charge d’un ou de plusieurs enfants, les femmes* qui veulent quitter leur ménage mais n’ont pas de preuves de précédent paiement de loyer, les femmes* âgées isolées, et dans certains cas les personnes non-binaires, subissent de plein fouet la pénurie de logements adaptés, salubres et abordables et sont trop souvent victimes de discrimination quand il s’agit de louer ou d’acquérir un bien.

En Belgique, où il y a manque criant de logements sociaux, il n’existe que deux possibilités légales pour se loger : louer ou acheter. Or les femmes* sont dans les deux cas piégées parce qu’en moyenne elles gagnent moins et leurs conditions de travail sont moins favorables que celles des hommes, puisqu’elles sont plus souvent sous contrats précaires, temps partiels, etc., ce qui implique ensuite des retraites moins élevées. Et c’est la double peine, cela les défavorise face aux propriétaires qui louent leurs biens ou aux banques qui octroient des crédits hypothécaires [1].

Lire l’article dans son intégralité

Source: Levif.be

Une carte blanche du Collecti.e.f 8 maars et d’Action Logement Bruxelles

nunc vulputate, amet, risus elit. ut Praesent id Back To Top
X