skip to Main Content

Plus de jeunes et de femmes sans-abri dans les rues de La Louvière

On comptait 127 SDF en 2017 à La Louvière. Le nombre de fragilisés (sans-abri) et de précarisés (en grande difficulté financière) est en légère baisse à La Louvière en 2017. Preuve que tout le travail accompli par les 21 travailleurs du dispositif d’aide d’urgence porte ses fruits. Néanmoins, on constate une augmentation de jeunes et de femmes qui se retrouvent à un moment dans la rue.

Oubliez le cliché du vieux sans domicile fixe de plus de 60 ans imbibé d’alcool et désespérément laissé pour compte par la vie. Ce cas de figure ne représente que moins de 10 % de la population des fragilisés à La Louvière, nous dévoile en primeur dans son rapport Dominique Debelle, coordinateur général du Relais Social Urbain de La Louvière. Si le nombre de fragilisés (127 personnes) et de précarisés (266) est en légère baisse en 2017, on s’aperçoit que les jeunes (18-24 ans) représentent quand même 42 % des fragilisés et que parmi ceux-ci on compte 45 % de femmes contre 55 % d’hommes.

« Les jeunes dans la rue ne vivent pas au jour le jour, mais heure par heure», explique D. Debelle. Ils nous dévoilent en primeur les derniers chiffres du relais social urbain.

Deux jeunes témoignent de leur calvaire vécu en rue.

 

neque. id libero. Sed risus risus. quis, consectetur mi, Back To Top
X