skip to Main Content
Saint Etienne

Saint-Etienne : un nouveau lieu d’accueil pour les publics en détresse

Des travaux débuteront dans quelques jours pour transformer l’ancienne maison de retraite Les Lauriers, à Montchovet, en un ensemble d’environ 3 000 m² destiné à accueillir les sans-abri, les demandeurs d’asile et des foyers en grande difficulté.

Fermée depuis de nombreuses années, l’ancienne résidence municipale pour personnes âgées Les Lauriers, située au 69, rue Jean-Parot, va connaître une nouvelle vie d’ici quelques mois. Des travaux d’ampleur vont en effet être entrepris pour transformer les lieux en un programme mixte d’hébergement. Un chantier de 1 million d’euros piloté par l’association Soliha (Solidaires pour l’habitat, ex-Pact Loire).

Un dortoir de 90 places pour l’accueil hivernal

Dans ce qui était le réfectoire, c’est un dortoir de 90 places qui va être aménagé. Il est destiné à remplacer le gymnase municipal de La Rivière, qui est réquisitionné chaque année par la Préfecture pour offrir des places supplémentaires d’accueil en période hivernale. Il offrira des conditions d’accueil bien meilleures aux sans-abri orientés par le 115. « Il y aura trois fois plus de sanitaires. Les gens trouveront aussi des tables et des chaises pour manger un bout, des tables à langer… » dévoile Romaric Pflug, directeur de Soliha.

42 studios pour les demandeurs d’asile

Le bâtiment principal, lui, sera divisé en deux parties. Une partie, gérée par l’association Entraide Pierre-Valdo, sera composée de 42 studios destinés à accueillir les demandeurs d’asile, qui sont aujourd’hui logés dans différents hôtels et logements de la ville. « On ne crée pas des places supplémentaires, on regroupe celles qui sont aujourd’hui éparpillées à travers toute la ville, insiste Nicole Peycelon, présidente de Soliha. Là aussi, cela permettra à la fois de faciliter le suivi de ces demandeurs d’asile et d’améliorer leurs conditions de vie. »

Une « pension de famille » de 25 logements et 5 hébergements d’urgence

La deuxième partie du bâtiment principal abritera une « pension de famille », gérée par Soliha et composée de 25 studios. Ceux-ci seront loués à des personnes seules ou des couples sans enfant en grande difficulté. Une maîtresse de maison sera présente sur place du lundi au vendredi pour épauler les locataires dans leurs démarches administratives, organiser des animations socio-culturelles… Dans cette partie du bâtiment, Soliha disposera également de 5 studios réservés à de l’hébergement d’urgence.

https://www.leprogres.fr/loire-42-edition-saint-etienne-metropole/2018/06/17/un-nouveau-lieu-d-accueil-pour-les-publics-en-detresse

 

id porta. Praesent suscipit id in consectetur at Donec adipiscing Aenean quis Back To Top
X