skip to Main Content
Presse 1 680×380

Violences conjugales : le chemin de la reconstruction passe par la maison maternelle du Brabant wallon

De l’extérieur, c’est une grande maison de ville à double porte située dans la commune d’Ottignies. Mais on n’entre pas ici comme on veut : caméra, parlophone, les mesures de sécurité sont là pour tenir à distance d’éventuels conjoints violents. Une vingtaine de femmes résident entre ces murs, souvent avec leurs enfants, dans des chambres individuelles. Ce sont des jeunes femmes enceintes, des femmes très précarisées ou, dans la très grande majorité des cas, des victimes de violence conjugale. Françoise Jacques est à la tête de cette institution et d’une équipe composée …

L’article complet

Source: www.rtbf.be

Back To Top
X