Skip to content

La problématique du sans-abrisme à Bruxelles – limite de la gouvernance multiniveau dans l’application du principe de justice spatiale

« Les transformations de l’État belge à travers ses multiples transferts de compétences entre l’État central et les entités fédérées ont eu des conséquences territoriales fondamentales sur la gestion de la question sociale. L’article propose d’étudier la conduite des politiques de lutte contre la pauvreté (LCP) à destination des personnes sans-abri sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale à partir des transformations successives des rapports entre acteurs publics et secteur associatif.

Nous plaçons au coeur de l’analyse la manière dont les transformations spatiales et territoriales ont participé à reconfigurer la gestion de la pauvreté par l’acception du pauvre local et le rejet du pauvre venu d’ailleurs. Pour ce faire, nous nous focalisons sur les jeux de coopération ou d’éviction entre acteurs dans la prise en charge de la très grande précarité urbaine. En croisant les apports de la sociologie et de l’urbanisme, il s’agit à la fois de mieux comprendre les enjeux de gouvernance multi-niveaux dans des espaces métropolitains, et aussi, de mieux saisir et comprendre comment (essayer de) contrer les injustices spatiales ».

Les Auteurs : Alain Malherbe | Jacques Moriau | Elisabetta Rosa | Martin Wagener

 

Télécharger le rapport :

L’ASBL AMA

Créée en mai 1968, la Fédération des maisons d’accueil et des services d’aide aux sans-abri (AMA) fédère des institutions assurant l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement d’adultes et de familles en difficultés psychosociales mais aussi des personnes morales ou physiques actives dans le domaine de l’aide et de l’accueil de personnes en grande précarité sociale.

NOUS SUIVRE SUR LES RÉSEAUX :

BRUXELLES

13 Rue des Champs Élysées – 1050 Bruxelles

NAMUR

Rue de Bomel 154 – 5000 Namur

AVEC LE SOUTIEN DE

Back To Top